Claude Le Roy: « L’heure du Sénégal a peut-être bientôt sonné»
Accueil Petites Annonces Emploi / Stage / CV Actualité Religion peoples / Buzz


Claude Le Roy: « L’heure du Sénégal a peut-être bientôt sonné»


Claude Le Roy: « L’heure du Sénégal a peut-être bientôt sonné»

Claude Le Roy et l’équipe du Togo ont installé leur quartier général à l’Institut Diambars sur la station balnéaire

Claude Le Roy et l’équipe du Togo ont installé leur quartier général à l’Institut Diambars sur la station balnéaire de Saly (70 kmS de Dakar). Ce sera pour les besoins de la préparation de la Can 17. Dans l’entretien qu’il a accordé à Sud Quotidien, l’entraineur des Eperviers partage son expérience africaine faite de neuf Can, ses performances et sur son passage avec la sélection du Sénégal. L’ancien sélectionneur des Lions (1988-1992) n’a pas manqué de donner son avis sur l’équipe du Sénégal à la Can Gabon 2017 mais aussi de ses ambitions avec le Togo qu’il place parmi les tout-petits de son groupe. Comment vous voyez le Sénégal à la Can 2017 ? Le Sénégal est l’un des grands favoris. Et ce n’est pas du tout pour leur mettre la pression. Une équipe très solide. Sadio Mané qui est la figure de proue de cette équipe, et qui peut faire la différence à tout moment, un joueur éblouissant et particulier à Liverpool. Le Sénégal est une très grosse équipe, mais il y a d’autres potentiels favoris. Ça va être une Coupe d’Afrique très serrée. Il y a six ou sept équipes qui peuvent être championnes d’Afrique, mais je crois que l’heure du Sénégal a peut-être bientôt sonné. Si on est annoncé favori c’est parce qu’on produit un football de qualité, qu’on a des joueurs de qualité. Ce n’est pas facile d’être champion, le plus important c’est de continuer à travailler. Il ne faut pas s’arrêter à une soi-disant contre-performance. Le Sénégal a tout changé pour arriver à ces résultats.

Qu’est-ce-que-on peut attendre de vous avec le Togo ? Quand j’arrivais au Togo, on ne pensait même pas à une Can. On a pu quand même se qualifier en 2017. On va essayer de jouer à fond dans un groupe où les trois autres peuvent être champions d’Afrique. La RD Congo c’est l’une des meilleures équipes avec le Sénégal, l’Algérie, la Cote d’Ivoire, le Maroc. La Côte d’Ivoire, c’est le champion d’Afrique. Le Maroc a réussi à mettre en place deux équipes de haut niveau. Le Togo est donc les touts petit de ce groupe, on va essayer d’être les empêcheurs de tourner en rond. Il n’y a pas d’équipe à craindre dans ce groupe. Nous disputons notre premier match le 16 janvier contre la Côte d’Ivoire. Mais le premier match n’est pas toujours déterminant. On a vu des champions d’Afrique ayant perdu leur premier match. On est en train de dire que si on rate le premier match, c’est la fin de tout. Mais ce n’est pas vrai. Se mettre le vent dans le dos, bien réussir le premier match, c’est plus intéressant. C’est bon pour le mental de l’équipe. Quel est l’objectif qui vous est assigné ?
Il n’y a aucun objectif. L’objectif c’est de montrer la qualité comme j’ai toujours fait lors des phases finales de Can. Certaines ont été victorieuses, d’autres presque victorieuses, d’autres décevantes en résultat, mais pas en qualité. C’est le cas de Dakar 92, on a fait deux super matchs qu’on a perdus contre Nigéria et le Cameroun qui étaient des géants à l’époque. Deux matches qu’on aurait pu gagner. Le Sénégal aurait même pu gagner la CAN 90 en Algérie. Le football n’est pas une science exacte, mais le plus important c’est toujours essayer de développer un football de qualité. C’est ce qu’on va chercher à faire. Quand on donne l’exemple soit même on a la chance à la fin d’arriver à une 9e CAN. C’est une chose à laquelle je n’aurai jamais pensé quand j’ai commencé la première il y a 31 ans, mais ça se terminera en 2019. Ce sera, je l’espère la dixième et dernière. Ce sera un compte rond. Ce sera au Cameroun, là où tout a démarré. Formidable. Le Cameroun, c’est dans deux ans. Cela parait très court mais dans la carrière d’un entraineur c’est une éternité. La chance que j’ai c’est d’être toujours là présent sur un terrain, en forme, heureux de diriger des joueurs, d’être avec un staff qui a de la qualité. Vous êtes un entraîneur très présent en Afrique… J’aime le football à la folie, je suis passionné par le football. Je suis aussi passionné par l’Afrique. J’aime ce continent. C’est beaucoup de travail, d’exigence et il faut sans arrêt se remettre en question. Les choses
Ce n’est pas parce qu’on a gagné que c’est celle la qui m’a le plus marqué. J’ai toujours gardé comme grande tristesse cette élimination avec le Sénégal en quart de finale. Je sais qu’on avait une équipe magnifique et très structurée. Sur une balle de contre en fin de match, on prend un but. On fait un match d’ouverture contre le Nigeria, qui est sans doute l’un des plus beaux matchs que j’ai vu en Coupe d’Afrique. Le Nigeria n’est pas en finale. Ce qui est une surprise parce que c’était probablement les deux meilleures équipes cette année-là. C’est la vie d’une Can. Il faut se rappeler qu’en ce moment-là, il y avait douze qualifiés. Avant, il y en avait que huit. Pour arriver en Algérie à huit qualifiés seulement, il fallait au dernier tour sortir la Tunisie qui était un des grands favoris. La Tunisie est le premier adversaire du Sénégal. On avait fait deux énormes matchs contre la Tunisie pour nous qualifier pour Algérie 90. Avec le Ghana, on a fini troisième en battant le Maroc, le Nigéria, la Côte d’Ivoire, la Guinée. On peut penser qu’on a battu toutes ces équipes, on est champion d’Afrique. Mais cela n’a pas fait de nous des champions d’Afrique. On a fini troisième. On a fait un parcours d’une qualité technique incroyable mais cela ne suffit pas. il faut un coup de chance qui permettent de négocier un match bien compliqué et ça n’a pas été le cas avec le Ghana. »
Auteur: Samba Niébé BA – Sud Quotidien SENEWEB

     
 
 
   
 
   
  Retrouvez Senorama.com sur Google+
Email: fridayadiouma@gmail.com
Sénégal , Dakar , Cité des eaux
   
Partenaires askanbi.com  ecole-chezdonald.com 
 
 
 

Sport  Eumeu Sène/ Bombardier : les clés du combat

Eumeu Sène/ Bombardier : les clés du combat
Lutte – L’ancien lutteur, Nguèye Loum, livre les clés du combat

Sport  Le 3ème Tigre dans son viseur : Pourquoi Balla n’a d’yeux que pour Gris

Le 3ème Tigre dans son viseur : Pourquoi Balla n’a d’yeux que pour Gris
Gris Bordeaux semble être jusque-là le seul adversaire qui est dans le viseur

Sport  Lutte – Sa Thiès: « Luc Nicolaï me doit encore de l’argent »

Lutte – Sa Thiès: « Luc Nicolaï me doit encore de l’argent »
Pour rappel, Sa Thiès avait terrassé Siteu le 30 juillet 2016.

 Ligue des champions: City s’impose difficilement

Ligue des champions: City s’impose difficilement


Sport  Reconversion: Usain Bolt devient footballeur

Reconversion: Usain Bolt devient footballeur
Le triple champion olympique de Rio fait son entrée dans le monde du football.

Sport  Derniers réglages : Gris / Balla Gaye 2 se précise

Derniers réglages : Gris / Balla Gaye 2 se précise
le combat tant plébiscité entre Gris bordeaux (Fass) et balla Gaye 2

Sport  Modou Lo risque-t-il gros face à Lac de Guiers 2 ?

Modou Lo risque-t-il gros face à Lac de Guiers 2 ?


Sport  Champions League, le PSG écrase le Barça de Lionel Messi (4-0)

Champions League, le PSG écrase le Barça de Lionel Messi (4-0)
Des parisiens héroïques, dans un match à sens unique les hommes

Actualite  Siteu recharge : « Zoss dou 100 francs »

Siteu recharge : « Zoss dou 100 francs »
Le phénomène de Lamsar ne compte pas baisser la tension

Sport  Vidéo – La grande Joie d’Ama Baldé après la victoire Malaaw …

Vidéo – La grande Joie d’Ama Baldé après la victoire Malaaw …
Vidéo – La grande Joie d’Ama Baldé après la victoire Malaaw …

Sport  Recalé par la fédération anglaise, Moussa Konaté vers un avenir...

Recalé par la fédération anglaise, Moussa Konaté vers un avenir...
Il est ainsi contraint de rester en Suisse avant de partir en fin de ...

Sport  Fifa: Le Sénégal perd sa première place au profit de l’Egypte

Fifa: Le Sénégal perd sa première place au profit de l’Egypte
Le classement FIFA pour le mois de février a été rendu publique.

Sport  Vidéo- Papa Sow vs Ama Baldé toujours sans date : A quand le clasico ?

Vidéo- Papa Sow vs Ama Baldé toujours sans date : A quand le clasico ?
Vidéo- Papa Sow vs Ama Baldé toujours sans date : A quand le clasico ?

Sport  Kara Mbodj dans le onze type de la CAN 2017

Kara Mbodj dans le onze type de la CAN 2017
Le défenseur sénégalais Kara Mbodj fait partie des 11 meilleurs joueurs

Sport  CHAN 2018 : Sierra Leone-Sénégal, le tirage complet

CHAN 2018 : Sierra Leone-Sénégal, le tirage complet
Comme prévu, la CAF a procédé vendredi à Libreville au tirage au sort des éliminatoires du CHAN 2018.