L'armée annonce des sanctions contre le Capitaine Dièye


L'armée annonce des sanctions contre le Capitaine Dièye 
L'armée rompt le silence dans l'affaire Capitaine Mamadou Dièye.

L'armée rompt le silence dans l'affaire Capitaine Mamadou Dièye. Dans un document de presse une copie est parvenue à Seneweb, la Grande muette donne sa version des faits. Morceaux choisis.

Conformément à la loi n°62-37/Pr/Mfa du 18 mai 1962 fixant le statut général des officiers d'active des Forces Armées, le Capitaine Dièye a formulé une demande de disponibilité le 09 février 2017 alors qu'il servait au 25ème bataillon de Reconnaissance et d'Appui à Bignona en Casamance. La demande a été reçue à son corps et transmise par voie hiérarchique à l'Etat-major des Armées. Cependant, sans attendre l'aboutissement du traitement de sa requête, le Capitaine Dièye a délibérément choisi d'abandonner son unité à Bignona pour se rendre sur la Petite côte, à Mbour, et y travailler pour le compte d'une société privée. Signalé manquant aux appels, il a été sommé de rejoindre son unité. Après six (6) jours d'absence, il a été porté déserteur à arrêter et à ramener au corps le 17 avril 2017 en application de l'article 107 du 27 mai 1994 portant code de justice militaire.
SocieteAccueil » News » Actualités SOCIETE Previous Next Arrestation Armée Capitaine Mamadou Dièye Dakaractu L'armée annonce des sanctions contre le Capitaine Dièye Source: : Seneweb.com | Le 15 mai, 2018 à 21:05:02 | Lu 10593 fois | 53 Commentaires PARTAGER 5 Partages sur Twitter 4 Partages sur Google + PARTAGES | J'AIMES Email Print content_image L'armée annonce des sanctions contre le Capitaine Dièye L'armée rompt le silence dans l'affaire Capitaine Mamadou Dièye. Dans un document de presse ont copie est parvenue à Seneweb, la Grande muette donne sa version des faits. Morceaux choisis. PUBLICITÉ inRead invented by Teads Conformément à la loi n°62-37/Pr/Mfa du 18 mai 1962 fixant le statut général des officiers d'active des Forces Armées, le Capitaine Dièye a formulé une demande de disponibilité le 09 février 2017 alors qu'il servait au 25ème bataillon de Reconnaissance et d'Appui à Bignona en Casamance. La demande a été reçue à son corps et transmise par voie hiérarchique à l'Etat-major des Armées. Cependant, sans attendre l'aboutissement du traitement de sa requête, le Capitaine Dièye a délibérément choisi d'abandonner son unité à Bignona pour se rendre sur la Petite côte, à Mbour, et y travailler pour le compte d'une société privée. Signalé manquant aux appels, il a été sommé de rejoindre son unité. Après six (6) jours d'absence, il a été porté déserteur à arrêter et à ramener au corps le 17 avril 2017 en application de l'article 107 du 27 mai 1994 portant code de j
l sera traduit devant une juridiction ordinaire spéciale Cumulativement à ces sanctions, et en application de la loi 94-44 du 27 mai 1994 portant code de justice militaire et des textes réglementaires subséquents, il sera traduit comme tout déserteur devant les juridictions ordinaires à formation spéciale pour désertion à l'intérieur en temps de paix selon l'article 107 de la loi suscitée. En effet, l'article 79 du règlement de discipline générale dispose une même faute peut faire l'objet d'une condamnation pénale et d'une sanction disciplinaire . De surcroît, faisant fi du devoir de réserve inhérent à son statut d'officier d'active et aux dispositions de la loi 71-0024 du 6 mars 1971 relative à l'exercice des droits civiques et libertés publiques par les militaires des forces armées et les assujettis au service de la défense et au service civique, le Capitaine Dièye s'est engagé dans une campagne de dénigrement des armées marquée par la tenue de propos séditieux à travers les réseaux sociaux .
Chamsidine SANÉ - Seneweb
   
     


                          

                          

Justice

Assane Diouf renvoyé devant le tribunal correctionnel

Assane Diouf renvoyé devant le tribunal correctionnel
Assane Diouf sera jugé devant le tribunal correctionnel. Libération informe que le Doyen des juges a pris une ordonnance dans ce sens.


Actualite

Revue De Presse Du 17 Mai 2018 Avec Mouhamed Ndiaye

Revue De Presse Du 17 Mai 2018 Avec Mouhamed Ndiaye
Revue De Presse Du 17 Mai 2018 Avec Mouhamed Ndiaye


Actualite

Macky et la mort de Fallou Sène : «Je situerai moi-même les responsabilités»

Macky et la mort de Fallou Sène : «Je situerai moi-même les responsabilités»
En Conseil des ministres hier, mercredi 16 mai, Macky Sall ne s’est pas simplement contenté de diligenter une mission de l’Inspection générale d’Etat (Ige)


Actualite

Nouvel hôpital de Touba : Pourquoi les travaux sont à l’arrêt

Nouvel hôpital de Touba : Pourquoi les travaux sont à l’arrêt
Gérant de la Sénégalaise de construction et de promotion immobilière (Scpi), Cheikh Moustapha Mbacké, se prononce sur le blocage des travaux


Actualite

Revue De Presse Du 17 Mai 2018 Avec Ahmed Aïdara

Revue De Presse Du 17 Mai 2018 Avec Ahmed Aïdara
Revue De Presse Du 17 Mai 2018 Avec Ahmed Aïdara


Actualite

«Il est permis aux forces de l’ordre de tirer à balle réelle»

«Il est permis aux forces de l’ordre de tirer à balle réelle»
La législation n’interdit pas aux forces de l’ordre d’user de balles réelles quand leur vie est en danger. Au contraire, selon l’ancien directeur


International

Israël a bombardé la bande de Gaza cette nuit

Israël a bombardé la bande de Gaza cette nuit
Israël a bombardé dans la nuit de mercredi à jeudi des positions du Hamas dans le nord de la bande de Gaza, a annoncé la défense israélienne


Sport

Attaques contre le Cng : Les coaches ne sont pas d'accord avec les lutteurs

Attaques contre le Cng : Les coaches ne sont  pas d'accord  avec les lutteurs
Omez Diagne, secrétaire général de l'Association des entraîneurs de lutte, se démarque des lutteurs dans leur combat contre le Comité national de gestion (Cng)


Actualite

Le témoignage du père de Fallou Sène

Le témoignage du père de Fallou Sène
Le père de Fallou Sène, l'étudiant tué ce mardi à Saint-Louis, est inconsolable. Il a appris la terrible alors qu'il était en Gambie.