Dionne: «Pourquoi j’avais annoncé le 20 juillet »


Dionne: «Pourquoi j’avais annoncé le 20 juillet » 
Le Premier ministre, Mahammad Boun Abdallah Dionne, était hier à Bayakh pour superviser le niveau d’exécution des ouvrages

Le Premier ministre, Mahammad Boun Abdallah Dionne, était hier à Bayakh pour superviser le niveau d’exécution des ouvrages hydrauliques réalisés dans le cadre du Programme spécial d’amélioration de l’alimentation en eau potable de Dakar. Le chef du gouvernement a profité de l’occasion pour dire pourquoi il avait annoncé la fin de la pénurie d’eau le 20 juillet dernier.

Le 20 juillet 2018. C’était la date butoir du Premier ministre, Mahammad Boun Abdallah Dionne, pour mettre la fin à la pénurie d’eau. Cette échéance passée, rien n’a changé. L’eau ne coule pas toujours de source, la pénurie est plus que persistante. Mais la parade est vite trouvée par Dionne. Il s’explique: « Si la date du 20 juillet n’a pas été respectée, c’est parce que l’une des quatre pompes de l’usine de Keur Momar Sarr a cessé de fonctionner. Et le ministre de l’Hydraulique, Mansour Faye, a dit qu’au soir du 19 juillet, la pompe sera remise en service.»

« Même l’être humain tombe malade, une machine tombe en panne », martèle-t-il, non sans lancer des piques envers l’ancien Pm Abdoul Mbaye, sans le citer nommément. «Nous, nous respectons notre parole. Nous sommes différents des politiciens qui annoncent qu’il y a mort d’homme dans une petite marche et dire après qu’on me l’a appris, après avoir présenté ses excuses. Non ! On n’est pas de ces genres de politiciens», raille Mahammad Boun Abdallah Dionne.

Une hausse de 105 000 m3/jour en 4 ans Le Pm s’est réjoui des efforts consentis par le régime Macky Sall pour assurer aux populations la disponibilité de l’eau partout. «Les opérations réalisées entre 2013 et 2017, au titre des programmes d’urgence, ont permis d’augmenter la production d’eau potable de plus de 105 000 m3/jour, permettant de soulager plusieurs localités, notamment plusieurs quartiers de Dakar où sévissait le manque d’eau », a révélé Dionne. « Avec le Programme Spécial d’Amélioration de l’Alimentation en eau de Dakar (PSDAK), d’un coût de 8 milliards de FCFA, c’est plus de 94.000 m3/j supplémentaires qui viendront renforcer la production en eau », a-t-il ajouté. Selon le chef du Gouvernement, les ouvrages réalisés à Bayakh contribueront aujourd’hui à une augmentation de 15.000 m3/jour de la production.

A ces réalisations, dit-il, s’ajouteront celles de Tassette pour une production de 25.000 m3/j en septembre 2018, de Tieudem pour une production de 15.000 m3/j avant la fin de l’année, ainsi qu’un apport de 20.000 m3/j attendu des forages de Dakar en cours de réalisation. Sans compter les ressources d’au moins 20.000 m3/j provenant de la déconnexion récente de certains maraîchers transférés sur le nouveau réseau d’irrigation de BEER THIALANE. Il a annoncé par ailleurs que pour l’hydraulique urbaine, c’est plus de 200 000 m3/j qui ont été injectés depuis 2012 dans le réseau pour un investissement de plus de 100 milliards. Ce, pour assurer un approvisionnement correct des populations en eau potable d’ici 2020. Pour rassurer les Sénégalais, il souligne que l’usine de traitement de Keur Momar Sarr fonctionne à présent à plein régime (avec ses quatre pompes) depuis la fin des travaux de sécurisation de ses installations, intervenue le 20 juillet 2018. Encore mieux, les contraintes en matière d’approvisionnement en eau sont en train d’être jugulées.

465 milliards de FCFA pour a nouvelle usine de dessalement A l’en croire, le Gouvernement est dans l’action et également dans l’anticipation pour justement résorber les retards d’investissements auxquels le sous-secteur de l’hydraulique urbaine était confronté avec la réalisation du projet Keur Momar Sarr 3 et de la nouvelle usine de dessalement pour un investissement cumulé de plus 465 milliards de FCFA et une production supplémentaire de 300 000 m3/J attendu dès 2020. « Aujourd’hui, 60 km de conduites sont posés entre Pire et Dakar, depuis le lancement du projet Keur Momar Sarr 3 », a fait savoir le Pm. Pour l’Unité de dessalement des Mamelles, les études sont terminées et le démarrage des travaux est prévu au courant du premier trimestre 2019. Ce projet comprend le renouvellement de 460 km de conduites au niveau du département de Dakar avec l’objectif de réduire de façon significative les pertes en eau du réseau de distribution de Dakar. Les grands projets sont prévus pour couvrir la demande en eau du triangle en développement Dakar-Thiès-Mbour jusqu’à l’horizon 2030, avec le doublement de la production actuelle, a-t-il annoncé. Tout en précisant que l’État, dans le cadre de la prise en charge de cette question prioritaire, a mobilisé entre 2013 et 2018 plus de 500 milliards de financements, contre 260 milliards FCFA de 1996 à 2012 pour l’hydraulique urbaine M. BA dakarmatin.com
   
     


Sante

Dengue : Six cas enregistrés à Rosso Sénégal

Dengue : Six cas enregistrés à Rosso Sénégal
Après les cas de Dengue notés à Fatick (30) et Touba (8), l’épidémie de la Dengue a gagné le Nord du pays où six cas ont été notés


Politique

Audio-Rapport Ofnac 2016: “Ce rapport ressemble à de la littérature…”

Audio-Rapport Ofnac 2016: “Ce rapport ressemble à de la littérature…”
Audio-Rapport Ofnac 2016: “Ce rapport ressemble à de la littérature…”, selon Pape Alé Niang


Politique

11 milliards pour les élections de 2019

11 milliards pour les élections de 2019
Une enveloppe de 11 milliards de francs Cfa est prévue dans le budget 2019 pour les structures en charge de l'organisation des élections.


Actualite

Revue de presseZik fm du vendredi 19 octobre 2018 par Mantoulaye Thioub

Revue de presseZik fm du vendredi 19 octobre 2018 par Mantoulaye Thioub
Revue de presse (Wolof) Zik fm du vendredi 19 octobre 2018 par Mantoulaye Thioub Ndoye


Politique

La réponse de Aly Ngouille Ndiaye à Ousmane Sonko

La réponse de Aly Ngouille Ndiaye à Ousmane Sonko
“Une telle demande ne saurait être satisfaite à l’état actuel du processus électoral, au risque de créer une rupture ...”.


Actualite

Médias: Qui sont ces fameux investisseurs derrière Mamoudou Ibra Kane and Co?

Médias: Qui sont ces fameux investisseurs derrière Mamoudou Ibra Kane and Co?
Leur départ du Groupe Futurs Médias a fait beaucoup de bruits. Mamoudou Ibra Kane, Alassane Samba Diop, Boubacar Diallo


Politique

Cheikh Yerim Seck: “On a une classe politique corrompue”

Cheikh Yerim Seck: “On a une classe politique corrompue”
Cheikh Yerim Seck plaide en faveur d’un renouvellement de la classe politique Sénégalaise. Il s’en explique ici.


Actualite

Revue de presse (Wolof) IRadio du jeudi 18 octobre 2018 par Dame Ndiaye

Revue de presse (Wolof) IRadio du jeudi 18 octobre 2018 par Dame Ndiaye
Revue de presse (Wolof) IRadio du jeudi 18 octobre 2018 par Dame Ndiaye


Politique

Que retenir de cette alliance Ousmane Sonko-Abdoulaye Wade? (Avis d’experts)

Que retenir de cette alliance Ousmane Sonko-Abdoulaye Wade? (Avis d’experts)
Ousmane Sonko-Abdoulaye Wade, une alliance qui pourrait faire mal au moment où le leader de Pastef commence, de plus en plus, à gagner