Les femmes ressentent-elles plus le besoin de faire l’amour que les hommes ?
Accueil Petites Annonces Emploi / Stage / CV Actualité Religion People

Les femmes ressentent-elles plus le besoin de faire l’amour que les hommes ?


Les femmes ressentent-elles plus le besoin de faire l’amour que les hommes ? 
Souvent, on se demande entre l’homme et la femme qui a le plus besoin de faire l’amour.

Cette question nous taraude souvent l’esprit, et si cela vous tracasse aussi, voici enfin une • Les hommes ont une vision plus légère de la sexualité De manière théorique, l’homme et la femme sont égaux en ce qui concerne leur désir sexuel. Mais, il se trouve que le plus souvent, les préjugés prennent le dessus et empêchent très souvent les femmes de vivre pleinement leur sexualité. • Le désir de la femme diabolisé dans une société « bienpensante » Du point de vue historique et culturel, le désir féminin est à l’origine de plusieurs soupçons, pour cette raison, beaucoup d’hommes ayant des épouses trop « demandeuses » ont toujours eu peur que celles-ci aillent voir ailleurs.

• Les hommes ont moins peur de leur désir que les femmes Les hommes ont tendance à assumer leurs désirs, pour eux, l’expression de leurs pulsions est totalement légitime. • Les hommes sont moins affectés par la routine La routine affecte beaucoup plus les femmes que les hommes, surtout si le couple est formé depuis un certain temps. Chez les femmes, le « train-train » qui s’installe stoppe l’envie, et le désir.

• Et si c’était une histoire d’hormones ? Si les hommes se posent beaucoup moins de questions que les femmes lorsqu’il est question de sexe, c’est avant tout à cause de leur testostérone. Ce taux d’hormones ne connaît pas de variations et permet donc à la gente masculine de profiter au mieux de leur sexualité sans prise de tête. • Faire l’amour pour un homme, un besoin émotionnel Pour les hommes, faire l’amour est un besoin émotionnel qu’ils ressentent et qui devient intense de jour en jour. Pour certains, le sexe est donc une expression primaire de leur volonté de communiquer. Le manque de sexe est donc le plus souvent vécu comme un manque affectif qui agit sur tous les plans. Source : faceafrique.com







<br> <br> <br> <br> <br> <br> <br> <br> <br> <br> <br> <br>
   
     
 
 
   
  Retrouvez Senorama.com sur Google+
Email: fridayadiouma@gmail.com
Sénégal , Dakar , Cité des eaux
   
Partenaires askanbi.com  ecole-chezdonald.com dakarrekk.com heccpikine.com