Contribution: Point d’émergence sans une véritable politique d’industrialisation ! (Par Mostapha Guirassy)

Contribution: Point d’émergence sans une véritable politique d’industrialisation ! (Par Mostapha Guirassy)

Partagez sur :

Il nous faut mettre le développement de l’entreprise donc du secteur privé au cœur de toutes les préoccupations. Ce sera la seule façon d’avoir un développement endogène générateur d’emplois massifs, décents et durables. Le développement industriel, notamment la compétitivité industrielle, sera un levier important sur lequel nous nous appuierons pour réaliser nos objectifs en termes de développement du secteur privé national, du capital humain, économique et social de notre pays. Pour cela, il nous faudra beaucoup de courage et de générosité dans les investissements productifs en faveur de la création d’industries. Plus d’investissements dans chaque pôle régional pour y créer un ou plusieurs moteurs industriels autours desquels graviteront les entreprises, les hommes et leurs activités. Il ne sera désormais plus question d’exporter nos matières premières sans un minimum de transformation dans le pays, ni l’arachide, ni l’or, ni le fer encore moins le pétrole. C’est l’industrie qui donne une valeur ajoutée à la production du secteur primaire et c’est aussi elle qui permet au secteur tertiaire de se développer. Sans industrie donc point de développement. Nonobstant les nombreuses contraintes auxquelles elle est confrontée, l’industrie sénégalaise possède pourtant des opportunités liées à la position stratégique et à la stabilité du pays. C’est le courage, la lucidité et le pragmatisme qui ont toujours manqué.

Moustapha Guirassy