Loi portant Code des Communications: L’Association sénégalaise des utilisateurs des TIC exige la modification de l’article

Partagez sur :

Le président de l’Association sénégalaise des utilisateurs des TIC (ASUTIC), Ndiaga Gueye, a exigé du gouvernement du Sénégal la modification de l’article 27 du projet de Loi portant Code des Communications Électroniques avant son examen par l’Assemblée nationale, dans un communiqué transmis à PressAfrik.

M. Gueye lance un appel au gouvernement pour mettre en place une structure chargée de modifier les sept (7) dispositions du code de la presse votée en juin 2017¬qui remettent en cause la liberté d’expression et recommande de mettre fin à toute ingérence en ligne via les intermédiaires Internet et que les efforts visant à mettre en place une surveillance Internet dans le pays soient stoppés.

Egalement, il exhorte à l’Etat de reconsidérer ses politiques et les dispositions de la législation qui constituent une violation flagrante des normes et des engagements internationaux en matière de liberté d’expression.

Ndiaga Gueye invite les citoyens, les professionnels de la presse et les acteurs politiques à exercer et jouir de leurs droits et libertés dans le strict respect des limites fixées par la législation en vigueur afin que la liberté d’expression soit aussi un devoir d’expression et la liberté de presse un devoir de presse.

L’Association sénégalaise des utilisateurs de TIC (ASUTIC) est une organisation apolitique à but non lucratif qui œuvre pour la promotion et la protection des droits de l’homme et des libertés fondamentales dans le secteur des technologies de la communication de l’information (TIC). ASUTIC a aussi pour objectif de renforcer la démocratie sénégalaise à travers la transparence, la responsabilité des décideurs et la participation des citoyens, sur la base de l’égalité des sexes.