Khalifa Sall : « Ce dont j’ai peur »

Partagez sur :








Khalifa Sall a tenu à féliciter ses avocats. Ces derniers, même s’ils n’ont pas pu avoir le renvoi de son procès, ont réussi à avoir une mise en délibéré de l’affaire, le 03 janvier prochain.

Cependant, le désormais ex-maire de Dakar même s’il est heureux, est encore méfiant. A en croire Les Echos, il s’attend à un autre coup fourré de la part de Macky Sall dont il est convaincu qu’il prépare quelque chose.

Son entourage estime que l’arme fatale de Macky, c’est le Conseil constitutionnel qui va achever le boulot en trouvant un motif pour éliminer le candidat Khalifa Sall de la course à la présidentielle de 2019.

sanslimitesn