RDCA l’heure du décompte des voix, les favoris crient déjà victoire

Partagez sur :








En RDC, l’heure est au décompte du scrutin du 30 décembre. Bien qu’émaillées d’incidents et de dysfonctionnements en série, les élections présidentielles et législatives ont pu se tenir dans une relative accalmie au regard des inquiétudes. Au lendemain du scrutin, les trois principaux favoris se déclarent déjà vainqueurs en s’appuyant sur des estimations non officielles.

Il va falloir attendre le 6 janvier prochain pour connaître les résultats officiels provisoires du triple scrutin du 30 décembre dernier, mais déjà les trois principaux favoris de l’élection présidentielle se déclarent chacun vainqueur. Le camp du pouvoir a été le premier à proclamer sa victoire, un peu trop vite puisque c’est au sortir du bureau de vote que Emmanuel Ramzani Shadry, le candidat du FCC et dauphin du président sortant a déclaré à la presse qu’il était certain de remporter la victoire.

Ce lundi matin lors d’une conférence de presse, Néhémie Mwilanya, le chef de cabinet du président Joseph Kabila et membre de l’équipe de campagne du candidat Shadary, a déclaré lors d’une conférence de presse à Kinshasa, que «leur victoire est certaine», sans toutefois avancer des chiffres. Des déclarations remises en cause par les camps des deux autres principaux candidats de l’opposition, Martin Fayulu de la coalition Lamuka et Félix Tshisekedi. Dans une déclaration à la presse, le directeur de campagne de ce dernier, Vital Kamerhe, a laissé entendre qu’un décompte anticipé donnait Tshisekedi et Fayulu, en tête du scrutin présidentiel avec près de 40% des suffrages pour chacun alors que le candidat du pouvoir n’était qu’à moins de 13% des voix.