Thierno Alassane Sall, candidat de RV 2019 : « Le système de contrôle est opaque et peut prêter à toute forme de manipulation »

Partagez sur :








Après le rejet de leurs signatures de parrainage, le leader de la République des Valeurs(RV), Thierno Alassane Sall récuse le système de contrôle et de vérification qui est de mise. Selon lui, c’est l’opacité totale qui règne au Conseil constitutionnel.Sélectionné pour vous

Le leader de la République des Valeurs, Thierno Alassane Sall ne fait pas confiance au Conseil constitutionnel en charge de vérifier les signatures des parrainages. Pour lui, le système de contrôle est opaque et peut prêter à toute forme de manipulation.

« Le mandataire de RV 2019 sort du Conseil constitutionnel pas des nouvelles qui ne sont pas, à ce stade, conformes nos prévisions. Pour décevante que cette information soit, elle ne constitue pas en soi une surprise.Non pas que nous n’ayons vérifié dans les moindres détails nos listes de parrainages jusqu’à la dernière minute et avec une munitie et une rigueur qui sont notre Adn, mais parce que le système même de contrôle au niveau du Conseil constitutionnel est opaque et peut prêter à toute forme de manipulation », indique Thierno Alassane Sall.Il ajoute : « Les principes universels de justice supposent, en effet, que les règles, procédures et procédés appliqués soient connus de toutes les parties qui peuvent, si de besoin, assurer une contre-expertise ou un contrôle sur leur application.

Avec Senegal 7