Parrainage: Focus sur le cas particulier de Idrissa Seck

Partagez sur :








Le candidat de Rewmi, Idrissa Seck est rattrapé par la loi électorale qui demande aux candidats de recueillir 2000 parrainages dans au moins 7 régions. L’ancien maire de Thiès a eu 6 régions et devrait dans les prochaines 48 heures, apporter des correctifs au risque de se voir recaler. Une chance que les 20 autres candidats n’ont pas eu puisque leurs dossiers ont été tout simplement rejetés.

Retenons cependant que 26 candidats parmi les 27 contestent les conditions dans lesquelles les vérifications de candidatures se sont déroulées au Conseil constitutionnel. Ils ont formé le collectif des 26 et rejettent le verdict issu des travaux supervisés par les 7 sages qu’ils ont fini par disqualifier pour “incompétence”.