Vidéo – Précampagne : ce que les organes de presse pensent des mises en garde du CNRA

Partagez sur :








C’est devenu une tradition. A l’approche des élections que ce soit présidentielle ou législatives, le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra), adresse aux médias un ensemble de recommandations et règles. En cette période de précampagne en vue de la présidentielle du 24 février de 201, l’organe de régulation d’interdire la diffusion par les médias de toute information aux fins d’une propagande électorale d’un tel procédé de publicité commerciale: 

De l’avis de certains organes de presse comme la 7tv, cette mesure du Cnra n’est rien d’autre qu’une pale copie de la loi française qui ne s’accorde généralement pas avec de sanctions pécuniaires. Car voulant copier des lois qui ne nous sommes pas destinées et surtout qui ne tiennent pas en compte les réalités de notre sphère médiatique n’est juste une formalité de plus. Toutefois, le directeur de l’information de la télé Pierre Edouard Faye n’a pas manqué d’étaler ses inquiétudes s’agissant pas de la ligne de démarcation entre la propagande et l’information. Par exemple, quand Macky Sall inaugure un Ter ou que Ousmane Sonko s’attaque à la gestion du pouvoir ? Laissant entendre que l’organe de régulation, qui n’a pas les moyens est dans l’incapacité de contrôler ce qui se passe. 

Le rédacteur en chef du journal en ligne Dakaractu, Samba Ardo Ba considère que les recommandations de l’autorité de régulation seront prises en compte et des dispositions seront mises pour ne pas déroger à la règle ni enfreindre à la loi. 

Pour sa part le journaliste Ibrahima Baldé du Sud Quotidien, estime que le Cnra est dans son rôle de de rappeler les règles du jeu. 

pressafrik