Foot: Le gala de la CAF va finalement coûter près d’un milliard Fcfa au Sénégal

Partagez sur :








Le Sénégal va finalement dépenser près d’un milliard Fcfa pour l’organisation du gala de la Confédération africaine de football (CAF). Selon Emedia, après avoir donné son aval pour l’organisation de l’évènement, le Sénégal s’est engagé à casquer la rondelette somme d’un million de dollars US (soit près de 600 millions F CFA) en guise de « ticket d’entrée », sorte caution à payer à la Confédération africaine pour obtenir le droit d’accueillir l’organisation des CAF Awards. Mais, en plus de cette somme, c’est au Sénégal de s’acquitter des frais d’organisation de l’évènement qui s’élèvent à plus 600 000 dollars US (près de 350 millions F CFA). Ce qui porte l’enveloppe à un montant global de près de 950 millions F CFA ! Mieux, ajoute la source, « l’instance dirigeante du football africain, dans le cahier de charges transmis à l’Etat, précise, entre autres qu’elle est la seule autorisée à exploiter l’évènement à des fins commerciales, c’est-à-dire trouver des sponsors ».

Ainsi, en plus de faire porter intégralement les charges à l’Etat du Sénégal, la CAF vend son produit labellisé « Caf Awards » à des annonceurs provenant des quatre coins du monde, et donc éventuellement du Sénégal. En d’autres termes, si une société publique sénégalaise souhaite profiter de la tribune pour passer une publicité, elle devra également passer à la caisse, ce qui fera encore grimper la note.

Matar Bâ apporte la réplique à Pape Diouf

La sortie de l’ancien président de l’OM, Pape Diouf a fait réagir le ministre des Sports du Sénégal. En effet, Matar Bâ estime que le débat est faussé si on veut voir les choses sous l’angle du budget. Ce n’est pas l’objectif. Comme pour la Coupe d’Afrique ou pour toute autre activité internationale, il y a un cahier de charges à respecter.

« Pour les Caf Awards, il faut savoir que l’organisation de l’évènement n’est pas une compétition que le mieux offrant remporte. C’est le président de la CAF qui a sollicité le président Macky Sall lors d’une audience pour lui faire part de la volonté d’organiser l’évènement chez nous. Le président Sall lui a donné son aval et la Caf a écrit une lettre pour notifier le cahier de charges qui exige un montant d’un million de dollars US et un autre de 600 millions F CFA pour le budget du comité local (d’organisation). Il faut savoir que quand la CAF organise même une CAN, c’est le pays en question qui prend en charge un certain nombre de dépenses. Il faut voir ce qu’il y a comme retombées pour relativiser le montant dépensé », a-t-il expliqué.

Selon lui, les retombées immédiates sont nombreuses avec tout ce que la Caf dépensera ici en frais d’hôtel, tout ce que les centaines d’invités consommeront ici mais également le fait que cela offre une vitrine sur le plan diplomatique… Ce sont des gens qui vont certainement revenir, d’autres viendront investir… Le sport, c’est un investissement… »