Parrainages: Aissata Tall Sall pense qu’elle a été ajournée parce qu’elle est une femme

Partagez sur :








Le leader de “Osez l’Avenir” l’a toujours en travers de la gorge. Son ajournement par le Conseil constitutionnel suite à la procédure de vérifications des signatures pour le parrainage l’empêche apparemment toujours de dormir. 

Invitée de l’émission “Jury du dimanche”, Me Assata Tall Sall a expliqué l’invalidation de son parrainage par le fait qu’elle soit une femme. “Je n’y avais jamais cru, mais je pense que les gens ont raison quand même, ce pays-là a quelques relents de misogynie (mépris des hommes pour les femmes) au tréfonds des citoyens. Parfois, quand on parle à quelqu’un, il convoque la relation. Mais, ce n’est pas vrai. Ce sont les traditions dans ce pays qui font que très souvent les femmes sont reléguées au second plan”, a-t-elle confié au journaliste Mamadou Ibra Kane. 

L’avocate a révélé, dans les médias, être resté trois jours sans dormir après avoir vu le Conseil constitutionnel invalidé son parrainage…