Accusé d’avoir confondu son appareil de travail et celui de naissance, Tyco Tatoo le tatoueur devant le juge ce matin

Partagez sur :








Tyco Tattoo va passer ce mercredi matin devant le tribunal des flagrant délits. Le célèbre tatoueur est accusé de viol par une de ses clientes, une dame mariée, nommée Warda Attam.

Les faits se se seraient déroulés en fin décembre et depuis, Djibril Ndiogou Diop est placé sous mandat de dépôt. L’affaire avait été renvoyée à deux reprises.

Les faits.

L’Observateur raconte que la dame accusé Tyco Tattoo d’avoir cherché à la violer alors qu’elle voulait se faire tatouer les fesses. Les faits se seraient déroulés aux environs de 1 heure du matin. « Je suis restée à quatre pattes devant lui durant 1 h 30 minutes. À un moment donné, j’ai senti qu’il a tenté de me p… », dit-elle aux enquêteurs chargés de l’affaire.

Prise de panique, la dame se relève, se rhabille et s’en ouvre à l’ami de son mari, un certain Ama Dème, qui l’attendait dans une autre pièce de l’atelier de Tyco. Des faits que nierait le tatoueur.

La dame a indiqué également avoir perdu 100 mille chez le tatoueur. Montant que le tatoueur et sa famille ont voulu payer et régler le différend à l’amiable. Mais la machine judiciaire s’était déjà mise en branle et le procureur s’était saisi de l’affaire.

C’est ce mercredi que le tatoueur va être jugé.

METRODAKAR