Rwanda : le Président Paul Kagamé poursuit sa campagne de répression contre la dépigmentation

Partagez sur :








La décision avait été prise par le chef de l’ Etat en personne , Paul Kagamé qui évoquait les dangers et les effets néfastes de ces produits toxiques sur la peau. Le gouvernement rwandais poursuit ainsi sa campagne de répression contre la dépigmentation , pratique très courante dans la plupart des pays africains. Le commerce et l’usage des produits éclaircissants sont interdits officiellement sur toute l’ étendue du territoire rwandais , depuis novembre 2018. Mais la décision reste incompréhensible pour certaines adeptes de produits décapants . Pour elles , ses produits ne servent qu à embellir leur peau trop « sombre » en la rendant plus attrayante aux yeux des hommes . Les autorités de Kigali ne comptent pas pour autant abandonner . Des campagnes de répression menées par la police et les autorités sanitaires se poursuivent dans le pays , afin de faire disparaître tous ces produits Un peu partout en Afrique noire, la pratique de la dépigmentation artificielle ou volontaire de la peau par des produits chimiques est devenue monnaie courante.