Invalidation de la candidature de Khalifa Sall: « Le Conseil constitutionnel n’a pas dit le droit »

Partagez sur :








Le professeur de Ngouda Mboup se dit surpris par la décision du Conseil Constitutionnel d’invalider des candidats à la candidature. Il est convaincu que les 7 sages n’ont pas dit le droit en décidant d’invalider la candidature de Khalifa Sall.

La décision du Conseil constitutionnel n’a pas découragé les juristes qui avaient vilipendé et dénoncé les «vices de formes et erreurs graves» pouvant servir d’éléments de recours. En effet, le Professeur Ngouda Mboup est revenu à la charge avec force de détails.  

«Le Conseil devait juger sur pièce et sur place. Et en l’espèce, il ne devait que se limiter sur le dépôt des pièces qu’ils ont en main. Et, s’ils l’avaient fait, l’invalidation de l’ancien maire de Dakar ne serait pas prononcée puisque les juges du Tribunal correctionnel et de la Cour d’appel n’ont pas jugé nécessaire de prononcer la déchéance de Khalifa Sall de ses droits civiques et politiques», a déclaré le Constitutionnaliste sur les ondes de RFM. 

Très en verve, Pr Mboup indique que même les autres candidatures telles que celles de Malick Gackou ne devaient pas être rejetées.

sanslimitesn