Kara s’explique sur son altercation avec Halilhodzic

Partagez sur :








Kara Mbodj est officiellement de retour à Anderlecht après un prêt de six mois à Nantes. « King Kara » a l’ambition de redevenir très vite le patron de la défense anderlechtoise, en manque de stabilité depuis le début de saison. Malgré la situation délicate au classement pour le RSCA, le défenseur sénégalais croit toujours au titre

L’ex-Genkois est revenu sur son altercation avec Vahid Halilhodzic mardi dernier contre Montpellier, ce qui a précipité son retour au Sporting. Remplacé à la 57e minute, il a refusé la main tendue par son entraîneur. Selon certaines sources, les deux hommes en seraient (presque) venus aux mains dans le vestiaire, ce qu’il dément. « C’est faux. J’ai simplement refusé sa main. Monsieur Vahid a évoqué un manque de respect par après mais lui et moi avons une autre définition du mot respect », tient-il à rectifier. 

« Cela s’est passé dans un moment de frustration. Cela n’arrive pas qu’à moi, non? J’étais bien dans le match, on gardait le zéro derrière et il me fait descendre. Pourquoi? Tout ce que je peux dire, c’est que sous Halilhodzic, j’ai été six fois titulaire. Sur ces six matchs, nous avons marqué 15 fois et encaissé 3 fois. J’ai le droit de me poser des questions, non? », poursuit-il.

Halilhodzic à Kara: « C’est ton dernier match »
L’entraîneur bosnien, qui dément également toute altercation physique, a donné sa version de l’incident dans l’Equipe. « Ce qui s’est passé, c’est une explication après le match. Élever la voix, c’est tout à fait normal. Je n’étais pas content de son comportement (ndlr. son refus de saluer son coach). Il ne peut pas se comporter comme il l’a fait, c’est la première fois que ça m’arrive. Il est parti, c’est moi qui lui ai dit: ‘C’est ton dernier match’. Il a envoyé des messages depuis pour s’excuser. C’est fini, j’espère que ça n’arrivera plus ».

De retour aux affaires, Kara aura donc pour mission de stabiliser l’arrière-garde bruxelloise, qui n’a jamais été un gage de sûreté malgré les arrivées cet été de Vranjes et Sanneh. Malgré tout, certains fans se montrent dubitatifs sur l’état physique du joueur, qui a très peu joué en 2018. Pour rappel, il avait subi une opération du genou en décembre 2017.

« Je sais que c’est la question que beaucoup de gens se posent, mais aujourd’hui, je peux rassurer tout le monde », rétorque-t-il. « Avec le travail et avec l’aide du FC Nantes, qui m’a remis sur pied, j’ai un meilleur genou aujourd’hui. J’ai récupéré mes moyens physiques et je me sens à 100% prêt ».