Espagne : une avocate tuée par un meurtrier qu’elle avait défendu

Partagez sur :








Un homme s’est suicidé, vendredi 18 janvier, après avoir assassiné l’avocate qui l’avait défendu et avec laquelle il entretenait une liaison, ont rapporté les autorités espagnoles. Ce nouveau féminicide a fait l’objet d’une conférence de presse de la préfète de l’Aragon, qui est apparue très émue devant les médias. « Les enquêteurs considèrent qu’il y avait une relation personnelle entre eux », et l’entourage familial l’a confirmé, « c’est donc un crime de violence de genre », a déclaré Carmen Sanchez.

L’avocate avait en effet assuré la défense de l’homme à son procès en 2003. Il avait été jugé et condamné à dix-huit ans de réclusion pour l’assassinat par balles de son épouse, selon une porte-parole du barreau de la ville de Saragosse.

Quatre femmes assassinées ces derniers jours

En liberté conditionnelle depuis janvier 2017, l’homme a été découvert mort dans la nuit de jeudi à vendredi à Teruel, où il s’est « jeté d’un pont », selon les premiers éléments de l’enquête. Dans sa résidence à Saragosse, les policiers ont découvert quelques heures plus tard le cadavre de l’avocate de 48 ans, portant des marques de coups à l’arme blanche. L’avocate était mariée et son époux avait fait état jeudi soir de sa disparition.