TENSION PRÉÉLECTORALE: Les « Khalifistes » arrêtés risquent gros

Partagez sur :








Les jeunes pro-Khalifa, arrêtés suite aux manifestations après l’invalidation définitive de la candidature de leur mentor, risquent gros. Il s’agit de Pape Konaré, consultant en management et en communication, Arona Sall, étudiant en 1ère année de commerce à l’Ipg, et d’El Hadji Habibou Mboup, conseiller municipal à la commune de Mermoz. Arrêtés par la Dic pour association de malfaiteurs, violences et voies de fait, vol à une société publique, ils filent droit vers l’instruction, renseigne L’Observateur.

D’après le journal, les mis en cause sont les planificateurs et auteurs d’actes de vandalisme commis sur des bus de Dakar Dem Dikk. Il leur est aussi reproché d’avoir saboté le meeting de soutien à Macky Sall organisé le 19 janvier dernier par la fille de Ismaïla Lô. Lors de ce rassemblement, des pétards ont été lancés depuis le pont de Sacré-Coeur par Arona Sall, alias junior, qui aurait utilisé un flash-ball pour les projeter au lieu de la manifestation distant d’une cinquantaine de mètres. Ce qui avait causé la blessure d’Abdoulaye Fofana. Domicilié à Pikine, ce dernier est interné à l’hôpital Principal de Dakar.