L’incroyable geste technique de Neymar qui a rendu fou Strasbourg

Partagez sur :








Hier soir, le Paris Saint-Germain recevait le Racing Club de Strasbourg en 16es de finale de la Coupe de France. Si le club de la capitale a validé son billet pour les 8es (2-0), il a malheureusement perdu Neymar, sorti sur blessure. Comme très souvent, le Brésilien a fait le show, étant même parfois à la limite du chambrage. Une habitude pas vraiment au goût des Strasbourgeois, qui n’ont pas hésité à lui mettre des coups. L’un d’eux y a d’ailleurs été un peu trop fort, provoquant la blessure de Neymar et une échauffourée.

L’action où Neymar se fait sécher 3 fois de suite avec l’arbitre à 5m qui laisse faire, a fait le tour du monde car c’est là qu’il se blesse. On parle d’un des 3 footballeurs les plus connus au monde… Imaginez l’image ca-tas-tro-phique pour la Ligue1 en mondovision. 52908:37 – 24 janv. 2019387 personnes parlent à ce sujetInformations sur les Publicités Twitter et confidentialité

Malheureusement, les nouvelles ne sont pas bonnes pour Neymar. Ce jeudi, le PSG a publié un communiqué pour expliquer que le numéro 10 parisien avait vu sa blessure au pied « se réactiver ».

« Les premiers examens pratiqués ont mis en évidence une réactivation douloureuse de la lésion du cinquième métatarsien droit. Le traitement dépendra de l’évolution dans les prochains jours. Toutes les options thérapeutiques doivent être envisagées. »

Pour rappel, Neymar avait été éloigné des terrains pendant quatre mois à la suite d’une blessure relativement similaire survenue contre l’OM. Le joueur passera des examens complémentaires pour en savoir plus sur sa blessure. Une nouvelle opération n’est pas à exclure, ce qui symboliserait quasiment la fin de saison de l’international auriverde.

Cette nouvelle blessure de Neymar n’a visiblement pas ému Thierry Laurey. En marge de la rencontre, l’entraîneur strasbourgeois a tenu des propos virulents à l’encontre du Parisien.

« Il y a des moments où quand tu dépasses les bornes, il faut assumer. Assumer quelquefois, c’est prendre quelques coups. Je comprends que mes joueurs en aient marre de voir des joueurs qui cherchent à les chambrer, à les narguer. Il a le droit aussi à un moment donné de se faire attraper. Ce n’est pas interdit. Je veux bien qu’on protège les gens, mais il y a des limites aussi. Quand on fait une passe du dos

Ce qui devait être le geste du match a complètement été éclipsé par sa blessure. A la 55ème, Neymar tente de se défaire du milieu de terrain strasbourgeois Zemzemi. Un coup, deux coups, trois coups, l’arbitre siffle enfin. Sans pour autant donner de carton jaune. Énervé, cela fait en effet plusieurs fois que les joueurs alsaciens ne se privent de le chahuter physiquement, toujours sans prendre de jaune, le Brésilien décide de faire payer Zemzemi. Il lui inflige en effet la spéciale Neymar, un coup du sombrero qui fait passer le ballon dessus son adversaire grâce à un subtil maniement du ballon avec ses deux pieds. Un geste aussi génial pour le public qu’humiliant pour l’adversaire. Venu en aide, le capitaine de Strasbourg, Liesnard, est devancé de la tête par Neymar. Qui termine sa sublime action par une frappe à ras de terre. Hors cadre. Ce sera le dernier geste technique de Neymar dans cette partie puisqu’il sortira juste après, touché au pied lors de la fameuse triple faute survenue une minute auparavant. Deux heures plus tard, le PSG communiquait sur cette blessure, visiblement similaire à celle qui avait éloigné des terrains pendant trois mois le numéro 10 du PSG. À trois semaines du match aller face à Manchester United en huitièmes de finale de la Ligue des Champions (12 février), il parait très compromis de voir Neymar tenter ne serait-ce qu’un simple dribble. Ce pourrait donc être Paris Sans Génie…

, c’est se moquer un peu. Neymar, s’il fait ça contre Manchester, il va se faire soulever de la même façon, il faut que vous le sachiez quand même », a-t-il déclaré en conférence de presse, sans le moindre scrupule. De quoi rendre furieux Thomas Tuchel et les fans de football…