Maintien de l’ordre : Glaçantes confidences sur les lacrymogènes acquises par l’État

Partagez sur :








Pour parer à toute éventualité sur le chemin de la présidentielle, l’État du Sénégal s’est doté d’un impressionnant arsenal répressif, notamment des grenades lacrymogènes. Mais, Source A, qui a glané des confidences sur ces objets, met en garde contre leurs « effets cauchemardesques ». C’est le cas, par exemple, de la grenade explosive de type GLI-F4.

Chouchou des forces de l’ordre au Sénégal, la GLI-F4, qui coûte 23000 à 35000 Fcfa l’unité, a un « effet de souffle impressionnant » du fait de son pouvoir psychologiquement agressif. Source A a aussi pu savoir, lors de son enquête, que ces engins, utilisés à l’aide d’un lanceur Cougar de 56mm avec une portée pouvant atteindre 200m, avaient été commandés sous Me Wade.

Selon certaines indiscrétions, le Sénégal en avait acquis, via Me Ousmane Ngom, environ 10000, avec une option de 20000 autres, auprès de Yousseph Saleh, le patron de Magic Land. L’autre type de grenade (OF-F1) est offensive sans éclats, mais produit « un effet intense d’étourdissement rendant facile la neutralisation des manifestants ».

Auteur: Seneweb