Le proche de Sonko relevé de ses fonctions se confie « Depuis 2002, j’ai été fonctionnaire modèle »

Partagez sur :








Le chef de la division des prêts et avances à la direction de la monnaie et du crédit au ministère de l’Économie, des Finances et du Plan, Matar Séne a été relève de ses fonctions. Il encaisse le coup. Stoïque.

« Je ne peux pas dire grand-chose pour le moment. Les populations sénégalaises ont observé, ont vu et ont compris, a-t-il confié ce mardi en exclusivité à Sanslimitesn.com. Les gens ont constaté ce qui vient de se passer. C’est vrai que ça relève du pouvoir discrétionnaire du ministre qui m’avait nommé, donc il peut me dégommer à tout instant. Ce sont les textes qui lui donnent ce droit. Et là je n’y peux rien. »

Cependant ce haut fonctionnaire croit payer pour sa coloration politique : il est le responsable du parti d’Ousmane Sonko, Pastef, à Diourbel. Il dit : « Ce qui est sûr et certain, c’est que je n’ai commis aucune faute. Je pense que mon seul péché c’est d’être avec Ousmane Sonko. J’ai la conscience tranquille. Les gens me connaissent, j’ai travaillé pendant longtemps en essayant de servir mon pays au mieux. »

Matar Sène ajoute : « Depuis que je suis fonctionnaire, en 2002, j’ai essayé d’être un fonctionnaire modèle avec ma disponibilité, mon ouverture, mon sens du partage, et ma loyauté. Véritablement je n’ai pas d’explication, parce qu’ils n’ont pas motivé la décision. Ils ont juste pris une décision sans motif. »

Il martèle : « Cette mesure trouve son fondement, son explication du fait que Matar est un des patriotes qui mènent un combat avec Ousmane Sonko qui représente l’espoir du Sénégal, l’espoir de toute la jeunesse sénégalaise, et même au-delà, l’espoir de tout un continent. »