Présidentielle : L’appel d’Abdoulaye Wade embarrasse le PDS

Partagez sur :








Les militants du Parti démocratique sénégalais se préparent à accueillir Abdoulaye Wade. Dans un message vidéo enregistré depuis sa résidence de Versailles et diffusé mardi, l’ex-président sénégalais a appelé ses concitoyens à le rejoindre afin d’empêcher la tenue de la présidentielle. Une stratégie qui reçoit un accueil mitigé dans les rangs du PDS.

Espéré, attendu, Abdoulaye Wade aura le meilleur accueil possible dans son pays, assure la majorité des membres du PDS. Pour beaucoup, ce retour est le meilleur moyen de resserrer les rangs de l’opposition autour d’une stratégie : élaborer un plan d’action afin d’empêcher la tenue de l’élection.

En coulisses, certains au PDS notent que la campagne électorale se poursuit. Ce qui suscite des interrogations. Abdoulaye Wade, en rentrant, a-t-il les moyens de ses ambitions ? Pourra-t-il mobiliser toutes les structures de son parti ? Des cadres joints par RFI assurent qu’ils ont été informés du retour du chef par la presse. Ils doutent même de la capacité du PDS à créer un mouvement populaire. Il faut dire que les dernières manifestations ont échoué.

Le problème, laisse entendre un cadre, c’est la ligne « Karim Wade ou rien » imposée par l’ancien chef de l’Etat. Son appel à reporter l’élection est donc loin d’être approuvé par tous. Et apparaît comme une stratégie de la terre brûlée au succès improbable pour tenter une fois de plus de sauver le soldat Karim Wade.

Un appel qui a en tout cas fait réagir le camp présidentiel. El Hadj Kassé, ministre de la Communication du président Macky Sall. L’Etat ne restera pas indifférent « s’il s’avérait que le président Wade veut utiliser des moyens en dehors de la légalité pour mettre en œuvre sa déclaration ».

Un citoyen, quelle que soit sa notoriété, quelles que soient ses fonctions, quel que soit son statut, ne peut pas faire reporter ou annuler des élections qui sont inscrites dans le calendrier républicain. Donc la déclaration du président Wade n’engage que le président Wade.
El Hadj Kassé, ministre de la Communication de Macky Sall

Auteur: Rfi.fr