Présidentielle 2019 : La violence bat campagne

Partagez sur :








De la Médina, où une caravane de la coalition Benno Bokk Yaakaar a été caillassée hier dans la soirée, en passant par Touba où les gardes du corps de Mame Khary Mbacké ont foncé sur le convoi du candidat Idrissa Seck, la violence est en train de s’inviter gravement dans la campagne électorale.

Et, comme si cela ne suffisait pas, la caravane de la coalition « Sonko Président » a, hier, eu un passage très mouvementé dans le Fouta. Aussi bien à Matam qu’à Aéré Lao, son convoi a fait l’objet d’attaques. Mais, révèlent L’As et Vox Populi, la riposte des éléments de sa garde rapprochée fut musclée.