Présidentielle du 24 février au Sénégal: 4 anciens chefs-d’Etat africain alertent

Partagez sur :








Un Rapport concocté par 4 anciens chefs d’État, avec à leur tête Olusegun Obasanjo, tire la sonnette d’alarme. Ces personnalités évoquent aussi, dans leur document, des risques liés à la coupure ou à la rationalisation de l’Internet le jour de l’élection présidentielle. Et d’alerter : « Si le Sénégal sombre dans le chaos, c’est toute la région qui bascule ».

En effet, révèle Source A, ce Rapport estampillé « West Africa Election » qui porte l’empreinte de John Dramani Mahama du Ghana, Ernest Baï Koroma de la Sierra Leone et Saulos Chilima Abeokuta, actuel vice-président du Malawi soulève de réelles craintes quant au scrutin du 24 février prochain au Sénégal et celui de 2020 prévu en Côte d’Ivoire.