Après l’appel au dialogue de Macky, l’appel de Tanor aux socialistes rebelles…

Partagez sur :








Le Parti socialiste reste dans Bby, en compagnie de laquelle il a gagné le scrutin du 24 février dernier et avec laquelle il compte gouverner.

Son ancrage dans la coalition présidentielle actée, Tanor appelle ses rebelles frères de parti, Khalifa Sall, Barthélemy Dias, Bamba Fall, Aïssata Tall Sall et consorts, a revenir téter à la mamelle verte.

Quid de cet appel aux bannis d’hier, coupable d’avoir exigé l’application du premier dogme d’un parti politique qu’est la conquête du pouvoir ? La réponse à cette interrogation articulerait l’avenir du Parti socialiste.

Par là, Tanor sent-il l’impératif d’apprêter sa formation à la mue, à la fois escomptée et crainte de Benno bokk yaakar dont le leader pourrait ne plus rien devoir aux alliés qui pourraient perdre certains bonbons dans le nouvel attelage gouvernemental ? Toujours est-il qu’il devra argumenter béton pour faire passer à pertes et profits les emprisonnements de Khalifa Sall, Bamba Fall et Barthélemy Dias, la perte de la mairie de Dakar, entre autres pilules amères.

Khalifa Sall et Cie pourraient-ils pardonner, même sans oublier la complice inertie du grand frère ?

Car les causes de l’éclatement socialiste restent actuelles, tout comme l’ambition fougueuse des jeunes loups aux dents longues ? On pourrait en douter, à entendre Bamba Fall conditionner leur retour à la maison-mère et Tanor trouver malsain le débat entretenu autour d’une succession de Macky Sall.

Quelle lucidité avoir entre les termes du choix ? La culture et l’ambition politique des leaders s’en liront que plus clairement.