Grâce présidentielle pour Khalifa Sall : Ousmane Tanor Dieng brise le silence

Partagez sur :








Le secrétaire général du Parti socialiste est toujours dans la logique de rassembler la famille socialiste qui s’est dispersée dernièrement. Lors de la cérémonie de prestation de serment du président de la République, Ousmane Tanor Dieng a encore tendu la main aux exclus avant de se prononcer sur le cas de Khalifa Sall.
« C’est un appel inclusif que je lance à l’ensemble des socialistes de cœur ou de raison avec qui nous avons des problèmes », a lancé le président du HCCT qui juge qu’il faut rassembler tous ceux qui le souhaitent pour se retrouver et mener les combats futurs.

Interrogé sur la libération prochaine de l’ex-maire de Dakar Khalifa Sall, Ousmane Tanor Dieng martèle: « ça relève de la compétence exclusive du président de la République mais on ne souhaite la prison à personne surtout quelqu’un avec qui on a cheminé aussi longtemps. Et lui (Khalifa Sall), c’est le président Diouf même qui me l’avait confié. C’est avec déchirement que je le vois dans cette situation-là ».