Offense au chef de l’Etat : Adama Gaye entendu dans le fond…

Partagez sur :








Un mois après son interpellation, le journaliste fera face au Doyen des juges. Arrêté puis placé sous mandat de dépôt pour offense au Chef de l’Etat, Adama Gaye sera entendu sur le fond. Le quotidien “Le Temoin” qui donne l’information précise que ce sera le jeudi 29 août prochain.
L’espoir d’une liberté provisoire
Adama Gaye a été interpellé, chez lui, lundi 29 juillet, et est désormais mis en examen par la justice sénégalaise, pour « Offense au président de la République et atteinte à la sûreté de l’Etat », après avoir publié des textes sur les réseaux sociaux, mettant en cause la gestion du secteur du gaz et du pétrole par le président Macky Sall.

L’audience de la semaine à venir sera celle de tous les espoirs. Surtout celui de voir le journaliste-Consultant bénéficier d’une liberté provisoire.

Article 80
Nombreux sont ceux qui sont tombés sous le coup de cette célèbre disposition du Code pénal. L’offense au chef de l’État est souvent brandie pour mettre aux arrêts des personnes ayant tenu des propos jugés déplacés envers le président de la République. A noter que peu avant son arrestation, lundi 29 juillet 2019, Adama Gaye a posté sur sa page facebook un texte dans lequel il s’attaque au président de la République, Macky Sall.