Affaire Petro Tim- Aliou Sall : « Le procureur poursuit la diversion »

Partagez sur :








Après plusieurs mois d’enquête sur la base d’une saisine du ministre de la justice, le procureur décharge Aliou sall, saisit le doyen des juges et poursuit X. De quoi déclencher l’ire du mouvement Léral Askanwi d’Oumar Faye. Qui s’élève dans un communiqué envoyé à senego contre la décision du maître des poursuites. Qui à son avis est toujours dans un jeu de diversion.

Le mouvement Leral askan wi est d’avis que X  devrait être Aliou Sall qui a fait l’objet d’accusations claires de la part d’éléments extérieurs au pays et de plusieurs personnalités du monde politique sénégalais. Y compris de  collaborateurs du chef de l’état

Le mouvement Leral Askan wi qui demande dans son  communiqué au procureur de dire au peuple sénégalais qui est ce X et qu’est qu’il a fait, se pose aussi ces qestions;
« Est ce par rapport au rapport de l’ige disparu qu’il le poursuit ?
Est ce par rapport aux informations données par BBC qu’il le poursuit? Est-ce par rapport à une divulgation de fausses nouvelles? Est ce par Rapport à un acte de corruption ? »
Autant d’interrogations qui démontrent selon le mouvement, combien « le dossier qui était censé  jouir d’une dose de lumière auprès du procureur est devenu plus flou. Un flou entretenu volontairement par le procureur pour ne pas participer à l’éclatement de la vérité. »

Ainsi, Leral askan wi « exige plus de respect et un peu plus de sérieux de la part du procureur et dans l’exercice de ses fonctions. » Cela ajoute t-il, pour la bonne raison qu’il grassement payé pour garantir l’éclatement de la vérité en sa qualité de maître des poursuites.

Cette diversion de mauvais goût a trop duré selon le leader du mouvement. Qui soutiernt:  » Si 26 personnes auditionnées n’ont pas permis au procureur d’avoir des informations précises sur le dossier et sur les coupables et ce qu’on leur reproche, même après appel à témoins, une première dans l’histoire judiciaire du Sénégal, il y a de quoi avoir peur. »

In fine le mouvement Leral askan dans son communiqué  constate , pour s’en désoler, « que d’une information judiciaire ouverte par le procureur, ce dernier en arrive à une enquête bouclée sans valeur ajoutée sur le dossier de départ et une saisine du doyen des juges pour une autre information judiciaire qui vise X. »