Afrique du Sud : Aucun Sénégalais parmi les victimes des xénophobes

Partagez sur :

Aucun Sénégalais n’a officiellement été dénombré parmi les victimes des tueries intervenues depuis dimanche, à Johannesburg.

Sénégalais…

Selon Moïse Sarr, Secrétaire d’Etat chargé des Sénégalais de l’extérieur, les compatriotes vivant en Afrique du Sud ont été sommés par l’Ambassadeur de rester chez eux et d’éviter les déplacements.

Violences macabres

La vague de violences et de pillages a débuté dimanche 1er septembre, après la mort de trois personnes dans l’incendie encore inexpliqué d’un bâtiment du centre-ville de Johannesburg, la principale ville du pays, avant de se propager à d’autres quartiers de la ville, puis à Pretoria, la capitale politique, située à une soixantaine de kilomètres.

Chasse au migrant

C’est la chasse aux migrants. Dans plusieurs quartiers, des individus armés de machettes et de gourdins pillent les magasins et attaquent les ressortissants étrangers vivant sous la protection quasi inexistante des autorités étatiques.

Sept personnes tuées

Au total, sept personnes ont été tuées dans la région de Johannesburg, épicentre des violences, a annoncé mardi 3 septembre, la police, qui a fait état de 189 arrestations et indiqué avoir déployé des renforts dans les points chauds de la capitale économique.