Zimbabwe: Les manifestations contre la hausse des prix du pétrole font des morts

Partagez sur :








Plusieurs personnes ont été tuées lundi au Zimbabwe lors de violentes manifestations contre la forte hausse des prix du carburant décrétée par le président Emmerson Mnangagwa, dans un pays au bord de l’explosion sociale pour cause de crise économique et financière.

Au premier jour d’une grève générale de trois jours, la police est intervenue pour disperser des centaines de personnes qui ont bloqué les routes et pillé des commerces dans les deux plus grandes villes du pays, Harare et Bulawayo (sud), paralysant largement l’activité.

Ces opérations « ont provoqué des pertes de vie et de biens, ainsi que des blessures parmi les forces de police et la population », a annoncé en soirée le ministre de la Sécurité Owen Ncube, sans préciser le nombre de victimes.

« Nous exprimons nos plus profondes condoléances aux familles en deuil », a-t-il ajouté, sans aucun autre détail.

Plus tôt dans la journée, des ONG avaient affirmé avoir recueilli de nombreux témoignages rapportant que la police avait ouvert le feu dans la capitale, faisant état de 13 blessés.

Ces troubles sont les plus graves dans le pays depuis la répression par l’armée d’une manifestation de l’opposition au lendemain des élections du 30 juillet, qui s’était soldée par la mort de 6 personnes dans les rues de Harare.

Auteur: lefigaro.fr