Saccage à Yeumbeul : Des militants de «Bés du Nakk » et un prof d’anglais déférés au parquet

Partagez sur :








Les affrontements entre militants de l’opposition et les forces de l’ordre se poursuivent de plus bel. Les militants de Bess Du Niakk emboitent le pas à ceux de l’ex-maire de Dakar, Khalifa Sall en livrant au saccage d’édifices publics à Yeumbeul .Ils ont au final été appréhendés par la police.

Mécontents de l’invalidation de la candidature de leur mentor Serigne Mansour Sy Djamil, des militants de Bes Du Niakk avaient tenté d’exécuter une vaste opération de saccage et de mise à feu des édifices publics des communes de Yeumbeul (Nord et Sud).Mais comme la police avait déjà la puce à l’oreille de pareilles manœuvres, elle a vite fait de dérouler son rouleau compresseur en procédant à l’arrestation de deux  talibés  et militants de « Bês Dou Nakk » nommés A. Diagne  et M. Diop, un professeur d’anglais du nom de  d’A. Sow  de l’école privée Mame  Arame de Yeumbeul Asecna. Les faits se sont déroulés dans la nuit du lundi 14 au mardi 15 janvier 2018 vers 1 heure du matin. Selon les Echos, les mis en cause on été déférés au parquet hier-mercred. Ils ont fait face au procureur de la République de Pikine -Guédiawaye  pour association de malfaiteurs, incendie volontaire sur la Voie publique, trouble à l’ordre public, entrave à agents de la force publique dans l’exercice de leur fonction, voies de fait et usurpation de fonction.