La Senelec cotée à la Bourse des valeurs mobilières (Brvm)

Partagez sur :








Mouhamadou Makhtar Cissé est une «chance» pour la Senelec. Non seulement les coupures d’électricité ont diminué de manière drastique mais la Société nationale d’électricité vient de rejoindre la Sonatel, Total Sénégal et BOA Sénégal à la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) de l’Uemoa basée à Abidjan. La Senelec a intégré le 15 janvier dernier ces trois entreprises sénégalaises cotées à la Brvm, à la faveur de la première cotation le même jour de son emprunt obligataire. L’opération a été menée par la CGF Bourse, une société de gestion et d’intermédiation (SGI) fondée et dirigée par notre compatriote Gabriel Fal. Cet emprunt obligataire par appel public à l’épargne, dénommé « SENELEC 6,50 % 2018-202 », est « admis au compartiment des obligations » de la BRVM», lit-on dans un document rendu public. L’obligation « SENELEC 6,50 % 2018-2025 » a été cotée à 10 000 FCfa et 50 titres ont été échangés pour une valeur totale de 500 000 FCfa. Ce sont 3 825 000 obligations « SENELEC 6,50% 2018-202 » qui ont « été introduites à la cote de la BRVM, pour une capitalisation boursière de 38,25 milliards de FCFA ». La SENELEC a mis en place un plan stratégique dénommé « Plan Yeesal Senelec 2020 », pour le financement du premier volet au sujet duquel elle a « émis, en 2018, sur le marché financier régional, un emprunt obligataire par appel public à l’épargne, pour un montant indicatif de 30 milliards de FCFA »