Juge Dème : « Que Macky brigue 10 mandats, il quittera le pouvoir »

Partagez sur :








La polémique sur les propos du Président de la République concernant la grâce à l’ancien maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall, et l’éventualité d’un troisième mandat taraudent le Juge Ibrahima Hamidou Dème, invité mercredi, de Senego. 

Chef d’Etat et de parti

La réaction du juge Dème en dit long sur les craquements  d’un champ politique en ébullition. Avec les propos de Macky Sall sur la grâce à Khalifa Sall. Après s’être ému des pouvoirs exorbitants du président de la République, il a mentionné cette confusion au sommet de l’Etat. Avec les pouvoirs d’un chef de l’Etat cumulé à ceux d’un chef de parti. « Macky Sall  devrait être au dessus des contingences partisanes ».

Président politique

Hélas, avance-t-il, voilà sa posture depuis 2012. « Il est le président le plus politique de l’histoire du Sénégal. Et, on en a assez de cette posture ». Toutes choses qui lui font affirmer que le 3e mandat le taraude toujours.  « Mais, tout son calcul est comment faire pour gagner les prochaines élections. Et comment réduire l’opposition à sa plus simple expression », estime le juge. Ajoutant que personne ne travaille dans ce pays. Et, on va hériter d’un pays en lambeaux.

Candidature proches Macky Sall

« Normalement, après l’obtention d’un deuxième mandat, il devrait se mettre au travail. Et, sortir la tête haute. Même s’il brique 10 mandats, il quittera le pouvoir d’une manière ou d’une autre. Personne n’est éternel », martèle Ibrahima Hamidou Dème. Qui  n’a pas sourcillé en interpellant les ouailles de Macky Sall de couper l’herbe à ses pieds, en déclarant leur candidature pour 2024. « Si Macky avait réussi, je n’entrerais jamais en politique ».

Regardez au micro de Cheikh Tidiane Kandé , Birahime Sylla et Abdoulaye Seck