LES FEMMES SONT-ILS PLUS ATTIRÉES PAR LES HOMMES EN COUPLE

Partagez sur :








Pour trouver l’amour, chacun ses principes, ses valeurs et ses goûts. Pourtant, il semblerait que beaucoup de femmes partagent une attirance certaine pour les hommes mariés ! On vous dit tout.

Une étude, publiée dans Scientific Reports a révélé que la majorité des femmes ont une attirance particulière pour les hommes déjà en couple. Pour en arriver à cette conclusion : les chercheurs des universités de St Andrews, Durham et Exeter, ont demandé à 49 femmes de regarder des photos d’hommes et de les noter. Une fois fait, chaque participante a pu prendre connaissance de la moyenne des notes que les autres participantes ont donné à ces mêmes photos.

Après s’être intéressé à l’avis des autres participantes, elles ont eu le droit de modifier leurs notes initiales. La conclusion est étonnante puisqu’on se rend compte que chaque femme a modifié son vote pour indiquer être plus attirée par les mêmes images que les autres participantes…

Le fait de savoir qu’un homme plaît à une autre femme le rendrait donc plus attirant, puisqu’il a été « validé » par une autre. Manque de confiance en soit ou influence de la société, le choix amoureux d’une femme ne semble pas lui appartenir complètement.

Source Voltage

Une nouvelle étude a montré que les familles polygames prospèrent mieux que les familles monogames dans les communautés relativement pauvres.

L’étude montre que les familles polygames sont en meilleure santé et plus heureuses que les familles monogames. Selon cette étude, les premières femmes, qui ont tendance à vivre avec leur mari, avaient une nutrition bien meilleure tandis les enfants des secondes femmes étaient en aussi bonne santé que ceux des familles monogames.

À la suite de cette étude, les chercheurs ont réclamé plus de sensibilité culturelle chez les militants qui cherchent à interdire la polygamie.

Les recherches menées auprès de ménages tanzaniens ont montré que les familles polygames possédaient plus de bétail et cultivaient plus de terres que les familles monogames du même village.

L’étude a également montré qu’il n’existait aucune preuve que les enfants dont le père avait plus d’une épouse soient en moins bonne santé ou plus affamés que ceux de familles monogames.

L’étude a été publiée dans le journal de l’Académie Nationale des Sciences (Proceedings of the National Academy of Sciences). David Lawson, le chercheur en chef de la London School of Hygieneet de Tropical Medicine a déclaré
« Les enfants des ménages polygames font mieux ou tout aussi bien que les enfants des ménages monogames du même village »

Selon l’étude, les enfants des premières femmes, qui ont tendance à vivre avec leur mari, avaient une meilleure nutrition et moins de retard de croissance que ceux des familles monogames. Et concernant les enfants des deuxièmes épouses, qui vivent généralement dans des foyers séparés adjacents à la première épouse, eux aussi étaient en aussi bonne santé que les enfants des familles monogames, bien que leur sécurité alimentaire soit légèrement inférieure.

Source Alnas