Confidences – “sama Patron pour yookk sama s@laire dama”

Partagez sur :








Notre société représente une firme internationale bien connue dans le monde des affaires de par le monde. Nous nous occupons d’exporter de l’ananas produit dans notre pays vers les pays européens ou américains. Notre entreprise compte parmi les plus cotés de la sous région.

Notre Directeur Général est très dynamique. D’ailleurs l’année dernière il a reçu un prix international qui récompense les meilleurs managers d’entreprise sur le continent. En plus de son talent managérial, c’est un très bel homme. De taille élancée avec un teint métissé (son père est un suédois), M. S Patrick ne laisse aucune femme indifférente dans son entourage. Toujours souriant avec un regard doux et engageant, Patrick par sa simple apparence incite au travail. Toutes les femmes du service, moi comprise, passions la plus belle partie de nos conversation sur cet homme à qui la nature avait tout offert. On fantasmait toute sur lui.

Patrick pourtant ne prêtait d’attention à aucune d’entre nous. Il était réglé comme une horloge et ses rapports avec les femmes n’étaient que des relations purement professionnelles. Moi, je ne me faisais pas d’idée. J’étais loin d’être la plus belle ou la plus en vue des filles de l’entreprise. D’ailleurs, je n’occupais pas un grand poste ce qui amenuisait grandement mes chances de devenir une intime au directeur. Pourtant un soir, à la descente il s’arrêta devant mon bureau et me fixa tendrement avec son continuel sourire. Mon cœur se mit à battre la chamade. Tous mes collègues étaient déjà rentrés chez eux. Je m’étais attardée pour régler un dernier détail sur les factures qui venaient d’arriver parce que je suis chargée des factures à la comptabilité de notre entreprise.

Mon patron a pénétré le bureau toujours en me fixant.

« Mademoiselle Touré, vous êtes encore là ? »

-Oui patron, je suis en train de vérifier les factures du port.

-Vous habitez loin ?

-Oui monsieur, je suis au Dokui.

Il s’approcha un peu plus près de moi. Il m’arracha doucement les factures des mains et les déposa sur le bureau. J’étais très troublée, je tremblais carrément. Le Directeur me toucha à l’épaule et m’attira vers lui. J’avais porté une jupe légèrement volante qui m’arrivait aux genoux. Il glissa sa main sous ma jupe et fit descendre mon dessous. Je me croyais dans un rêve. Je ne tentai rien pour lui résister, je semblais comme hypnotisée par ce bel homme que je convoitais depuis longtemps. A présent, j’étais nue sous ma jupe. Il m’invita à m’assoir dans la chaise de mon bureau. Je me suis exécutée. J’ai relevé les jambes en les écartant au maximum. J’ai vu sa main se frayer un chemin pour atteindre mon entre-jambe qui mouillait d’excitation…..