Après son supposé kidnapping, Coumba Kane brise enfin le silence

Partagez sur :








Retrouvée vendredi dernier après être disparue pendant 3 jours, Coumba Kane a été interrogée par les gendarmes, puis par les éléments de la Section de Recherches de Colobane. D’après Libération, il est ressorti de son audition que ses déclarations sont incohérentes et tendent à faire croire qu’elle avait purement et simplement inventé l’histoire de son enlevement à Dakar. Cependant, interrogée par le quotidien L’Observateur, la dame persiste et signe : elle a été kidnappée. « Je me connais, je sais où mettre les pieds et ce que j’ai enduré. Ceux qui me servent sur un plat de chien ne m’y trouveront pas. Je reviens de loin. Une personne prise en otage qui rentre chez elle saine et sauve, ça ne court pas les rues. C’est ce qui fait peut-être que des gens malintentionnés en arrivent à faire des déductions hâtives et dégradantes à mon endroit. Toutefois, je suis plus que sereine et quitte avec ma conscience », a-t-elle déclarée. Revenant sur les circonstances dans lesquelles elle a été retrouvée, elle explique ce qui s’est passé. « Lorsque je suis arrivée à Touba, après avoir échappé à mes ravisseurs, j’ai rencontré un de mes frères qui a aussitôt alerté le Commissaire de Touba. J’ai été acheminée à Dakar le vendredi 17 janvier. À un moment donné, je n’en pouvais plus et j’ai été internée à l’infirmerie de la Caserne Samba Diéry Diallo où j’ai été perfusée. J’ai répondu à toutes les questions qui m’ont été posées », assure Coumba.

sanslimitesn