Tragique destin pour Yaye Maï Diouf: Morte en Italie à cause du covid-19

Partagez sur :

La mort de la sénégalaise Yaye Maï Diouf en Italie avait provoqué une vive polémique au sein de sa famille. C’est aujourd’hui que les vraies causes de sa mort ont été communiquées par l’hôpital Papa Giovanni XXIII.

Luca Lorini dirige le service des urgences et des zones critiques de l’hôpital Papa Giovanni XXIII. Il est devenu l’un des visages de la bataille de Covid-19 en Italie, en aidant des patients durement touchés par le virus. Yaye Mai Diouf, qui aurait aujourd’hui 32 ans et est la plus jeune victime n’a pas eu le temps de se rendre à l’hôpital Papa Giovanni XXIII pour être prise en charge.

La mort de la sénégalaise Yaye Maï Diouf en Italie avait provoqué une vive polémique au sein de sa famille. C’est aujourd’hui que les vraies causes de sa mort ont été communiquées par l’hôpital Papa Giovanni XXIII. Luca Lorini dirige le service des urgences et des zones critiques de l’hôpital Papa Giovanni XXIII. Il est devenu l’un des visages de la bataille de Covid-19 en Italie, en aidant des patients durement touchés par le virus. Yaye Mai Diouf, qui aurait aujourd’hui 32 ans et est la plus jeune victime n’a pas eu le temps de se rendre à l’hôpital Papa Giovanni XXIII pour être prise en charge. L’ambulance est venue la chercher dans son appartement à Pontida dans la nuit du 21 mars. Elle est décédée peu de temps après son arrivée aux urgences. Elle était enceinte et mère d’un garçon de 2 ans et demi, révèlent d’ailleurs nos confrères italiens de Bergamo Corriere. Le décès Yaye Maï Diouf avait fait polémique au Sénégal. Et pour cause, un des membres de sa famille, sa cousine pour être précis, avait annoncé sur Twitter que la mort de la ressortissante sénégalaise est liée au COVID-19, du nom du nouveau coronavirus. Tweet qui a été supprimé par la suite sur pression des internautes, mais aussi de la famille de la défunte. Avec cette nouvelle révélation de l’hôpital Papa Giovanni XXIII, elle est vraiment décédée des causes du coronavirus. La défunte Yaye Maï Diouf travaillaità l’usine Brembo à Curno. Elle avait regagné l’Italie, il y a plus de 10 ans. Son mari Daouda Timera l’avait rejointe depuis l’automne dernier. « Elle était enceinte de quelques mois« , explique Omar, le frère de la victime.

L’ambulance est venue la chercher dans son appartement à Pontida dans la nuit du 21 mars. Elle est décédée peu de temps après son arrivée aux urgences. Elle était enceinte et mère d’un garçon de 2 ans et demi, révèlent d’ailleurs nos confrères italiens de Bergamo Corriere.

Le décès Yaye Maï Diouf avait fait polémique au Sénégal. Et pour cause, un des membres de sa famille, sa cousine pour être précis, avait annoncé sur Twitter que la mort de la ressortissante sénégalaise est liée au COVID-19, du nom du nouveau coronavirus. Tweet qui a été supprimé par la suite sur pression des internautes, mais aussi de la famille de la défunte. Avec cette nouvelle révélation de l’hôpital Papa Giovanni XXIII, elle est vraiment décédée des causes du coronavirus.

La défunte Yaye Maï Diouf travaillaità l’usine Brembo à Curno. Elle avait regagné l’Italie, il y a plus de 10 ans. Son mari Daouda Timera l’avait rejointe depuis l’automne dernier. « Elle était enceinte de quelques mois« , explique Omar, le frère de la victime.