Révélation explosive de Gaston « Gris Bordeaux joue trop, Yekini m’a déçu »

Partagez sur :

L’arène est en ébullition depuis quelques temps et c’est la récente sanction jugée sévère infligée aux arbitres est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Ainsi, même si la majeure partie des lutteurs et composants de la lutte contestent la gestion d’Alioune Sarr jugée scandaleuse et chaotique.

Et c’est ce qui a causé la démission de Yékini. Il existe quelques d’entre eux qui tenteraient de défendre Alioune Sarr et son équipe. Et c’est l’exemple de Gaston Mbengue invité de Bécaye Mbaye dans l’émission Œil du Tigre : « Moi vraiment Yékini m’a surpris je ne sais pas quelle mouche l’a piqué. Pour moi ce n’est pas Yékini. Khadim Gadiaga c’est quelqu’un de bien. Contrairement à Gris Bordeaux qui défend ses intérêts et il lutte pour ses intérêts. Gris Bordeaux est un faiseur de malin il joue trop. C’est un « nandité » qui est là pour ses intérêts.

Le CNG les sanctionne parce qu’ils n’ont pas respecté les règles tout simplement. Si la lutte est arrivée à ce niveau, c’est grâce à Alioune Sarr. Tyson était victime d’une lourde sanction et pourtant il est resté calme sans faire de bruit. La lutte n’intéresse pas Tyson il ne veut même pas diriger le CNG. » Et en ce qui concerne la lourde sanction infligée aux arbitres, Gaston Mbengue pense : « Les arbitres doivent faire leurs revendications discrètement et non pas publiquement. Pourtant lorsque j’étais promoteur j’organisais des combats de 100 millions mais ils ne revendiquaient pas.

Alors pourquoi attendre aujourd’hui pour réclamer de l’argent alors que la lutte fait face à d’énormes difficultés ?

Ce n’est pas le bon moment avec la pandémie qui impose la diminution même des salaires. Moi après mes combats, lorsque Orange me sponsorisait, je donnais des blousons aux arbitres. Et je leur distribuait 500.000 F ou même 1.000.000 FCFA. Et pourtant Alioune Sarr était au courant de tout mais il me laissait faire sans passer par le CNG.

Donc ils ne doivent pas cacher certaines choses pour raconter des histoires. Depuis 20 ans ils gardaient le silence donc pourquoi attendre aujourd’hui pour révéler des secrets. Ils se rendaient chez Alioune Sarr pour tresser ses lauriers en louant sa gentillesse. Ce n’est pas sérieux ». Dit-il. Et pour la radiation des arbitres il ajoute :  » c’est normal même Abdou Diouf avait radié des policiers. Donc si la situation l’exige, on les radie ». Soutient le Don King de l’arène sénégalaise.